Fusion – The Core

Fusion - The CoreL’humanité est en danger : le noyau de la Terre ne tourne plus. Un équipage va tenter de parvenir au centre de la planète afin de le relancer.

Voilà un film qui innove dans son scénario : la Terre est elle même la cause de la fin de monde ! En effet, le noyau terrestre ayant cessé de tourner, une succession de catastrophes locales se produisent et gagnent peu à peu la planète entière.

Bon, certes, on va découvrir que l’Homme a lui même involontairement affecté de manière dramatique son propre destin, mais ça change tout de même du énième « astéroïde destructeur venant du fin fond de l’espace qui va détruire la race humaine » !

Alors, que vaut-il par rapport à un « Armageddon » ou à un « Deep impact », références dans le genre films catastrophes aux milles effets spéciaux ? Et bien tout d’abord on sent qu’il n’y a pas la même ambition, même si l’ensemble du film est très agréable à suivre.

Ce manque d’ambition provient-il lui même d’un manque de moyens financiers ? Cette question trouve une première réponse dans la liste des acteurs du film, peu connus (il y a quand même notre petit Tcheky Karyo national !) et peu nombreux.

Ils vont constituer un équipage de fortune, bien réduit par rapport à un Armageddon qui réussit quant à lui le luxe de se payer une quirielle de stars ! (il faut bien ça pour remplir les 2 navettes spatiales !).

A la différence des 2 films précités, le rôle qui est alloué à chaque personnage n’est guère important (et on ne distingue aucune hiérarchie particulière entre eux), ce qui fait qu’on n’a guère le temps de s’attacher à l’un d’entre eux.

C’est sans doute l’un des défauts majeurs du film :ça manque de passion, de vie mais également d’humour (quand est-ce qu’ils vont cesser avec leurs blagues à 2 balles sur le café, le vin et le fromage français ?), alors même que « Deep impact » et « Armageddon » mettaient en avant les relations entre les personnages.

Malgré cela, on suit l’aventure avec plaisir et on profite de temps à autre de quelques effets spéciaux de bonne facture (les orages à Rome !), même si l’on aurait souhaité voir plus de scènes de catastrophes.

Le film fournit son lot d’actes de bravoures, de patriotisme, de sentiments, mais aussi les sempiternelles clichés et invraisemblances dont on se passerait sans problème ! (voir à ce propos les membres qui composent l’équipage…ou l’atterrissage de la navette spatiale…).

En un mot :distrayant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s