Fous d’Irène

Fous d'IrèneCharlie est policier dans l’état de Rhode Island. C’est ce qu’on appelle un gros pigeon : il accepte toutes les humiliations et y répond par des sourires. Mais à force d’encaisser, il devient schizo…

Fondé sur une pauvre histoire de poursuite, le scénario n’a en fait pour but que de donner des occasions de voir Jim Carrey dans tous ces états.
Très proche de « Mary à tout prix » dans sa construction et dans son humour, les frères Farelli font ce qu’ils savent faire, tout comme Jim Carrey qui revient à ses premières amours, après avoir démontrer qu’il était un très bon acteur (voir « Truman Show », ou « Man on the Moon »).

Soyons clair, l’humour est disons, plutôt au ras des paquerettes… des nains, du sexe, un peu de scato, tout est bon pour amuser. Même si ça devient assez vite un peu lourdingue, on a tout de même beaucoup de plaisir à voir Carrey en grande forme.

Dommage que le film se résume à un one man show et que Carrey soit l’unique centre de ce long métrage, car l’idée originale n’est pas trop mal, et que les personnages sont assez sympathiques.

Un peu dommage donc, surtout pour Jim Carrey qu’on estime pas mal. Difficile de cacher son talent, mais quelle frustration de ne pas en tirer plus. Les Frères Farelli nous pondent donc une comédie acceptable à l’humour bas de gamme…

Voici une comédie de plus qui a été conçue, après « Man On The Moon » et « Truman Show », à la mesure de Jim Carrey qui interprète ici deux rôles pour le prix d’un (schizophrénie oblige !) . Le scénario donne lieu à une suite de situations loufoques plus où moins drôles dont les frères Farrelly (« Mary à tout prix », « Dumb et Dumber ») ont le secret.

Faire un bon film à la hauteur du talent de Jim Carrey n’est pas une chose si simple ; il suffit de voir certaines de ses prestations précédentes. Ici, à vrai-dire, le personnage est simplement sous-exploité malgré une idée de départ qui aurait pu faire des étincelles. Le scénario est simple et le récit est franchement de bonne qualité. Cependant, les gags, trop souvent au ras des pâquerettes, ne brillent pas par leur originalité. Le héros donne son maximum et tente de porter le film à lui tout seul mais le tout reste bien faiblard. Hormis quelques scènes vraiment réussies, on ne fait que sourire devant une comédie qui pêche aussi par manque de renouvellement.

Cependant, l’ensemble ne laisse pas non plus un horrible goût amer dans la bouche. On passe une soirée sympathique à regarder les grimaces du héros et ni les fans de Jim Carrey, ni les fans des frères Farrelly ne seront déçus par cette comédie sans prétention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s